Quels diplômes ou certifications faut-il obtenir ?

Certains passionnés d’accompagnement psychologique choisissent de se transformer en coach. Parfois, la formation en coaching est indispensable pour obtenir une certification. Mais, le diplôme de coaching n’est pas encore officiel.

Généralité concernant les diplômes à obtenir pour devenir coach professionnel

En général, pour les métiers du coaching, il n’y a pas de diplôme officiel. Beaucoup de praticiens sont diplômés en psychologie, sciences sociales ou sciences humaines. Aussi, la plupart des coachs sont sortants d’une école de gestion ou de commerce. Certains professionnels du développement personnel exercent dans l’organisation de l’entreprise et du travail alors que d’autres praticiens sont des spécialistes de la gestion des ressources humaines. Il existe un certain nombre d’écoles et d’universités qui proposent un cursus rattaché au coaching en poutre les organismes de formation au coaching. Il est possible d’obtenir un DU de coaching en entreprise à l’université de Lyon III, un Diplôme d’Études Supérieures d’Université, un diplôme Universitaire de Coaching de l’IAE de Toulouse ou un master à l’Université d’Aix-Marseille lorsqu’un futur praticien suivent ces cursus.

Pourquoi suivre des formations en coaching ?

La formation en coaching professionnel est utile pour se qualifier et se certifier. Généralement, le métier du coaching professionnel n’est pas soumis à des règlements. Cependant, une titularisation SF Coach et la certification ICF sont importantes pour les praticiens qui se regroupent en fédérations et associations. Mais il faut qu’un futur coach ait entrepris un travail sur soi, soit expérimenté pour accéder à cette certification et titularisation. Certains praticiens choisissent la formation opérationnelle. Cette dernière se destine à celui qui pense à devenir coach indépendant. Il est aussi possible d’opter pour un organisme spécialisé permettant d’adopter l’approche pragmatique qui s’adapte à la réalité du métier du coaching professionnel. Beaucoup de professionnels bénéficient la formation diplômante dans les universités comme Paris VIII et Paris II ou les grandes écoles telles que l’ENA et l’ICN. Pourtant, ces filières proposent une approche particulièrement théorique.

L’importance de la certification

À l’issue de la formation, les écoles de coaching établissent un certificat. Néanmoins, la qualité de la formation dispensée dépend de la réputation de l’école vu que les certifications et les attestations fournies ne sont pas établies par l’autorité publique. Une démarche de supervision menée par une association agrée est important au démarrage de l’activité dans le but de perfectionner et enrichir la formation pragmatique. Il est indispensable qu’un futur coach prenne des renseignements auprès d’une grande fédération internationale lorsqu’il envisage d’exercer dans un pays étranger puisque des pays demandent une attestation reconnue.